Pour Kodak qui n'avait jamais mis sur le marché d'imprimantes jet d'encre de sa fabrication, le lancement de la gamme Easyshare multifonctions est une première. La douloureuse mutation du fabricant de films et papiers photo argentiques était, jusqu'à présent passée par le développement d'imprimantes et de bornes photo utilisant la technologie dite de sublimation thermique. Kodak n'entre pas sur la pointe des pieds dans le business très lucratif du jet d'encre. Outre-atlantique, la marque a accompagné la sortie de ses produits d'une tapageuse campagne de buzz-marketing organisée autour de plusieurs clips vidéo humoristiques dénonçant les prix trop élevés des encres pratiqués par ses concurrents.

Grâce à l'utilisation d'une nouvelle encre à pigments, Kodak annonce - tests à l'appui - que ses imprimantes sont deux fois moins couteuses en encre que les modèles concurrents. Kodak a même réalisé un site entièrement dédié à la technologie des encres.

imprimante jet d'encre Kodak ESASYSHARE 5000

La série 5000 EASYSHARE All-in-One Printers : Les trois machines sont assez semblable. Assemblées sur la même mécanique, elle utilisent les mêmes cartouches. Le modèle de base est le 5100 (vendu 150$), le 5300 (200$) ajoute un écran couleur et des interfaces pour carte-mémoire qui rendent la machine autonome. Le modèle 5500 (300$) est équipé d'un dispositif d'alimentation papier recto-verso. La qualité et la vitesse d'impression sont les mêmes sur les 3 modèles. Il faut environ 1 minute pour imprimer une photo 10X15 cm, ce qui est un peu moins rapide que la concurrence.

Des encres moins chères ? Pour le lancement de ces produits aux Etats-Unis, Kodak à ciblé sa communication sur le prix des cartouches d'encres et le savoir faire de KODACOLOR en matière de photographie. “A compter de ce jour, le marché du jet d'encre ne sera plus le même" a dit Antonio Perez le Pdg de la compagnie Eastman Kodak. "Nous allons changé les lois de cette industrie afin de permettre au consommateur d'imprimer pour un cout modeste, ce qu'il veut, quand il veut, avec le haut niveau de qualité qu'il est en droit d'attendre de Kodak !"

Bien sûr, les principaux acteurs du Jet d'encre, on réagit aux affirmations de la marque. HP à notamment répliqué que la Deskjet 5180 étaient en réalité plus économique car il était possible de remplacer indépendamment chaque cartouche de couleur. Quoiqu'il en soit, HP a adopté dans la foulée, une nouvelle politique de prix, proposant dorénavant deux conditionnements différents pour ses cartouches : normal et XL. Le réservoir XL contient 3 fois plus d'encre et ne coute que deux fois plus cher permettant de payer l'encre environ 30% moins chère.

Tête d'impression et encres Kodak révolutionnaires ?

Les têtes d'impressions Kodak sont fabriquées en utilisant la technologie des MEMS (Micro-Electro-Mechanical Systems) qui permet d'obtenir des buses parfaitement alignées pour une meilleure précision du jet. Canon et probablement d'autres constructeurs ont déjà mis en oeuvre avec succès cette technologie pour fabriquer des têtes jet d'encre.

tete d'impression jet d'encre mems
Références et quelques éléments techniques de Cathie Burke.


Les encres à pigments : ces encres sont connues pour être plus stables dans le temps que les encres chimiques (dye ink) car elles ont une bonne résistance aux UV. Epson utilisent déjà ce type d'encre sur les Stylus Pro 7800/9800. Les pigments sont des micro particules colorées souvent d'origine minérales. Leur utilisation dans les têtes d'imprimantes jet d'encre bureautiques (piézo et thermique) pose certains problèmes que Kodak serait parvenu à régler.

Kodak utilise deux cartouches d'encre noire. Le texte et la photo sont donc traités de façon différente et cela permet d'optimiser les 2 modes d'impression.

Une couche de protection en plus : la cartouche couleur contient la couleur noire réservée à l'impression photo, les 3 couleurs CMY, plus un 5em réservoir d'encre transparente. Il s'agit en fait d'un revêtement de protection qui va rendre la photo quasiment imperméable à l'eau et résistante aux manipulations.


Pour conclure : La presse anglophone et les consommateurs américains ont dans l'ensemble accueilli avec enthousiasme les nouvelles imprimantes Kodak. Sans être la révolution des prix que Kodak a annoncé, les modèles EasyShare 5100, 5300 et 5500 se positionnent comme une alternative très intéressante aux produits proposés par des fabricants plus expérimentés que Kodak. Moins rapides et moins sophistiquées que leurs concurrentes, les imprimantes Kodak font ce qu'attendent la grande majorité des utilisateurs : des photos nettes aux couleurs brillantes qui résistent au temps et aux manipulations.

A ce jour, Kodak ne donne ni date, ni prix de lancement pour ses produits en France. Dans un récent communiqué, Kodak avait annoncé qu'il enregistrait une forte demande pour sa nouvelle imprimante à jet d'encre, vendue depuis février 2007 aux Etas-Unis.